Saint-Epain 39-45

POUR NE PAS OUBLIER...
Les cahiers de Mémoire et Patrimoine

La veille de l'armistice du 22 juin 1940, le bourg de Saint-Epain a failli être détruit par les bombes de l'armée allemande. Le sang-froid et le bons sens n'ont cependant pas permis d'éviter un accrochage inutile entraînant la mort de quatre soldats français juste avant un cessez-le-feu attendu.

Une Kommandatur règlera la vie du village pendant six mois avant la reprise d'une activité plus tranquille, faite d'austérité, d'efforts, de privations, mais aussi de courage, de débrouille et de générosité.
Ce livret est le regard d'acteurs et de témoins qui ont raconté pour ne pas oublier.
 
En mairie, dans les commerces et auprès de l'association Saint-Epain, Mémoire et Patrimoine : 6 €.

 livret_39-45.jpg